Cette pièce-maîtresse du trésor d’art sacré est attribuée à Guillaume Julien, orfèvre de Philippe le Bel qui l’aurait offert à Notre-Dame à l’occasion du mariage de sa fille, Isabelle de France avec Edouard II d’Angleterre, célébré à Boulogne en 1308.

Reliquaire du Saint-Sang, 14e siècle

Crypte de la basilique Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer
Collection d’art sacré
Reliquaire du Saint-Sang, attribué à Guillaume Julien, vers 1308
or, argent doré, émail cloisonné
CMH

Ce chef-d’oeuvre d’orfèvrerie en émail de plique est un boitier circulaire de 7.5 cm de diamètre dont la face émaillée est percée d’un oculus qui jadis laissait apercevoir la relique du Sang du Christ, envoyée de Jérusalem par Godefroy de Bouillon en 1100.

Quand en 1791 le mobilier de Notre-Dame est inventorié, mis sous séquestre et dispersé, le reliquaire est soustrait par un charitable paroissien ; il ne sera
restitué qu’en 1836, privé des deux anges en vermeil qui le supportaient et qui ont définitivement disparu.

Nous contacter

Vous pouvez accéder aux données vous concernant ou demander leur effacement. Vous disposez également d'un droit d’opposition, d’un droit de rectification et d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter notre Délégué à la Protection des Données (DPO). Contactez notre DPO en utilisant ce formulaire.