La chapelle San MartinLa crypte est encore un lieu de mémoire associé au général San Martin.Né en 1778 à Yapeyù en Argentine, José de San Martin commence une carrière militaire en 1789 et se distingue par de nombreux faits d’armes dont ceux qui permirent de libérer son propre pays l’Argentine en 1816 puis le Chili (1818) et le Pérou (1821).

 Accusé de conspiration et ne voulant pas participer aux luttes internes dans son pays, il s’exile en Europe, à Londres, Bruxelles, Paris et Boulogne-sur-Mer où il réside 2 ans jusqu’à sa mort le 17 août 1850.

La dépouille de San Martin resta jusqu’en 1861 dans la crypte de Notre-Dame avant d’être transférée dans le cimetière de Brunoy en France (91) puis  rapatriée en Argentine en 1880 et déposée dans la cathédrale de Buenos Aires. 

Nous contacter