Crypte du dôme,

La crypte circulaire a été établie au cours des années 1830 pour servir de fondation à la rotonde de la basilique. Elle se compose d’une rangée de huit arcades qui débouchent sur un couloir annulaire obstrué depuis 1930 par une ossature en béton armé établie face à la menace d’effondrement du dôme.

Les récents travaux de restauration ont pourvu à l’élargissement des passages à travers ces maçonneries modernes afin d’améliorer l’accessibilité et de récréer la perspective axiale sur toute la longueur de la crypte.

Probablement exclue du programme d’aménagement initial, ce n’est qu’à partir de 1845 que l’abbé Haffreingue décide de la relier aux autres salles souterraines et qu’il en fait réaliser le décor peint, dédié à la Vierge et aux douze évêques de Boulogne inhumés pour plusieurs d’entre eux dans ce secteur.

Ces peintures ne sont plus visibles depuis la pose des renforts bétonnés de l’entre-deux-guerres.

Installé vers 1870, le monument central est dédié à la Dormition de la Vierge qui évoque la mort de Marie dont le corps, monté au ciel, ne laisse la place qu’à un tombeau fatalement vide. Il a été réalisé par Laurent Constant, sculpteur boulonnais.

Nous contacter